Les Méthodes :

 

1) Redessiner l'ovale du visage sans lifting

Le visage en vieillissant perd son ovale représenté par une courbe allant sans discontinuité de la pointe du menton au lobe de l'oreille. L'apparition de la bajoue et un menton court accentue ce phenomene. Le muscle du menton se crispe et donne un aspect en peau d'orange discratieux.

En pratique : Le chirurgien plasticien recrée l'ovale du visage en comblant la ou les dépressions du bord de la mâchoire avec de l'acide hyaluronique. Le résultat est immédiat et parfois spectaculaire. Pour le menton, on peut utiliser de la toxine botulique pour détendre les muscles qui sont responsables de cet aspect crispé de la peau.

 

2) Remonter le coin de la bouche (commissure buccale)

En vieillissant le coin de la bouche tombe et se creuse, ainsi on accentue le "pli d'amertume" ou ride de "la marionnette". Ceci est dû au relâchement du visage qui "tombe" et à l'action d'un muscle qui tire vers le bas la commissure.

En pratique : Le chirurgien plasticien peut injecter le muscle responsable avec de la toxine botulique pour le détendre. C'est un geste délicat car il faut bien connaitre l'anatomie de la région. Il est souvent associé un comblement du pli d'amertume avec de l'acide hyaluronique de façon à créer un soutien au coin de la bouche.

 

3) Rajeunir le sourcil

En vieillissant la partie externe du sourcil tombe aggravant souvent l'excès de peau qui existe.

En pratique : Le chirurgien plasticien injecte de la toxine botulique sous la queue du sourcil de façon à détendre le muscle qui le tire vers le bas. Ainsi le muscle du front remontera légèrement le sourcil et donnera un résultat naturel chez la femme (à éviter chez l'homme). L'injection d'acide hyaluronique (ou de la graisse) permet aussi de réhausser la queue du sourcil qui a "fondu" avec le temps.

 

4) Remplir les tempes creuses

Ce problème est fréquent sur les visages maigres et allongés, il est dû à la fonte du muscle temporal vers 40 ans. Le visage prend alors un aspect dit en "sablier" qui gêne beaucoup les patients et accentue la chute du sourcil.

En pratique : Le chirurgien plasticien injecte de l'acide hyaluronique (ou de la graisse) ce qui permet de regonfler immédiatement la zone. Le geste est simple pratiquer une fois/an en général.